BangBang : bangbangblog.com

Citadine multicolore

FANTASIA 2013 – Animals de Marçal Forés.

Laurence Lebel
29 juillet 2013

Ma vie est une succession de mauvais timing. La preuve, je m’étais booké une semaine de vacances à l’extérieur de Montréal avant de savoir les dates durant lesquelles Fantasia allait se dérouler. Résultat, j’ai manqué une multitude films que j’aurais adoré voir. Maintenant de retour dans la grand’ ville, je me suis fait un planning de rattrapage avant de me lancer dans la folie d’Osheaga.

Alors, avant mon départ pour la campagne, la curiosité m’a amené à aller voir le film espagnol Animals, réalisé par Marçal Forés. La prémisse est intrigante: un jeune garçon de 17 ans, Pol, a pour meilleur ami un ourson en peluche du nom de Deerhoof. D’entrée de jeu, on pense au film américain Ted qui avait un peu la même ligne directrice. Cependant, avec Animals, on entre dans un monde plus complexe, celui du passage de l’enfance à l’âge adulte. Un passage qui pour Pol est truffé de difficultés, d’une quête d’identité intellectuelle et sexuelle. Il sait qu’avec Deerhoof à ses côtés, ce passage se fera difficilement et décide alors de noyer son ourson. Il se passe alors une multitude d’évènements très intenses qui amèneront Pol a se découvrir qui il est au fond de lui, tout ça sur une trame de fond musicale de rock garage très chouette.

Le film de Marçal Forés est très intéressant et illustre très bien toute l’ambiguïté et la complexité du passage à l’âge adulte. Les métaphores et les images qui en découlent sont révélatrices et bien construites. Par exemple, Pol semble attiré par les garçons et se rend un jour chez un ami du collège pour qui il a un grand intérêt. Les deux garçons auront une relation et lorsque Pol retourne chez lui, il passera à travers un long tunnel pour déboucher sur une voie routière ensoleillée et dépourvue d’embuches. Même chose pour le moment où Pol «tue» sa fidèle peluche avec qui il avait l’habitude de discuter et de se confier. La perte est terrible pour lui et sa peluche semble le hanter jour et nuit. Si dans la vie de Pol, les choses semblent se bousculer, c’est encore pire à son collège. Le réalisateur Marçal Forés tente une représentation très animale des jeunes adolescents: manque de respect, loi du plus fort, défier l’autorité, etc, etc. Le comportement animal des jeunes de l’école touche à son apogée alors qu’à l’Halloween, un ami de Pol veut tenter une blague et préparer un coup monté en se déguisant en tireur fou. Lorsque la panique s’empare du collège, la fuite des jeunes étudiants s’apparente vraiment à un troupeau de gazelles poursuivies par quelques lions.

Animals est un film très fort et qui illustre très bien ce sentiment d’incompréhension et de complexité que ressent un jeune lors des années charnières de l’adolescence. Un film dur et doté d’un réalisme saisissant. À voir!

Pas encore de commentaire.

Citadine multicolore

Laurence Lebel

Un vent de fraicheur dans ta moustache.

À propos

Liens